( 2 juin, 2009 )

Magritte a enfin son musée…

images.jpeg

2 juin 2009. Aujourd’hui, à Bruxelles cette capitale où je suis née, s’ouvrent les portes du Musée Magritte. Enfin… Il était temps que son pays lui rende l’hommage qu’il mérite.

René Magritte avait une devise: « Tout ce que nous voyons cache quelque chose d’autre. » Il en était la preuve vivante. S’il avait l’air (et les manières, diront certains) d’un petit bourgeois bien rangé, il a surtout été un véritable révolutionnaire dans la Cour des Peintres Surréalistes.
Son oeuvre a connu des hauts et des bas. Les bas ont vu le jour essentiellement au cours de ce que l’on a appelé sa « période vache » où il s’est adonné au néo-impressionnisme et au fauve. Mais ce que nous retenons de lui est le côté insolite et poétique de son talent, teinté d’humour noir.

Les spécialistes disent de lui qu’il « s’appliquait » à peindre. Et c’est vrai que ses tableaux sont d’une minutie parfaite… Ils sont parfois sombres et lourds, selon les époques, et étonnamment facétieux à d’autres.
Les hommes au chapeau melon, la « pipe qui n’est pas une pipe », la femme couleur de ciel, l’homme qui se voit de dos dans un miroir, c’est lui…

Né en 1898 et mort en 1967, il donne l’impression d’être omniprésent dans nos vies. Amateurs d’Art ou pas, nous avons tous vu au moins une fois l’une de ses oeuvres. Et sans doute nous a-t-elle intrigués… Mais si son travail nous est familier, la personnalité et la vie de cet artiste discret sont, elles, moins connues. Et pourtant… elles expliquent sans doute en grande partie sa démarche artistique.
La mère de Magritte s’est suicidée alors qu’il avait 14 ans, en 1912. Elle a été retrouvée noyée, avec une chemise sur la tête. Est-ce ce qui a inspiré le fameux tableau « Les Amants », dont les deux visages sont enveloppés d’un linge?
Au cours de son adolescence, il rencontre Georgette Berger, fille de boucher, qui deviendra sa femme et qu’il aimera toute sa vie. Elle devient sa muse…
On dit de lui que son manque de virtuosité picturale, il le compensait par son esprit.

Il y aurait mille choses à écrire sur Magritte. D’autres l’ont fait avant moi, bien mieux que je ne pourrais le faire. Un excellent dossier a d’ailleurs été réalisé ce mois-ci dans la revue Arts Magazine*.
J’ai tendance à envier ceux qui pourront aller visiter le Musée qui lui est consacré. Il se trouve dans la maison que le peintre a occupée avec son épouse durant 24 ans…

M.B.

Musée Magritte. rue Esseghem 135, 1090 Bruxelles. http://www.magrittemuseum.be

* Arts Magazinz N°35 Juin 2009 – « Magritte: L’étrange vie de monsieur Tout-le-Monde ».

|